Retours d’expériences – SSAS Tabular

Consultant SQL Server & Data Insights au sein de la société coopérative SCOP IT et MVP SQL Server depuis 2015, j'ai hâte de partager mes expériences avec vous !

4 Comments

  1. Jean-Pierre Riehl

    Très bien ce retour, tu vas droit sur les sujets importants.
    Je modèrerai juste le terme que tu as employé : “grave” (voire “très grave”). Ce n’est “pas bien” mais ce n’est certainement pas “grave”. Ce qui serait grave, ce serait de recruter des gens qui devraient travailler sous Visual Studio et qui ne comprendraient pas la différence… [entre une formule Excel et une mesure // entre une série de tables et une modélisation dimensionnelle].
    Mais te connaissant, je suis sûr que c’est juste une question de sémantique. 😉

    1. Sauget Charles-Henri

      L’article concerne la praticité de SSAS Tabular dans un usage professionnel, dans ce contexte là, ne pas avoir un éditeur DAX digne de ce nom (Qui est quand même pire que bloc note …) je trouve ça très grave sans exagération. Surtout si l’on rapporte cela à l’effort nécessaire pour développer une semblant d’éditeur de DAX (ce qu’a fait SQLBI à travers DAXEditor pour Excel) et au temps qui passe (On est loin de la sortie de SQL2012 maintenant).

  2. Arnaud Voisin

    Pour compléter ton article, il ne faut pas oublier de dire que Tabular ne propose pas de mesure non additive telle que Last Non Empty et que tu peux le faire mais avec une formule de DAX un peu trop compliqué pour un End-User et pas assez industrielle pour un développeur.

    Ensuite le fait qu’il n’y ait pas de SCOPE (pour faire de l’assignement) et de mode script (en natif) est un vrai handicap sur un mode projet corporate.

    Pour le M2M, on peut quand même dire qu’on peut le bricoler malgré tout (comme le reste d’ailleurs) à base de LOOKUPVALUE (oui c’est moche) mais on peut produire le résultat escompté. Pour la maintenabilité on repassera. Mais le résultat sera là.

    Donc tu as raison Charles-Henri, pour faire un POC, c’est sans doute la bonne techno. Après pour un projet robuste (corporate) avec un minimum de complexité, de volumétrie, de montée en charge, ce n’est pas la bonne techno.

    Pour l’instant, je ne sais pas quelles sont les intentions de MS sur multidim et Tabular. Vont-il laisser mourrir multidim au profit de Tabular ? Dans ce cas, vont-il combler tous ces manquements pour au moins s’aligner sur les forces de futur feu multidim ? Ce serait pas mal de communiquer dessus. Où se situe la brique Tabular dans l’offre et quelles sont les ambitions de MS sur ce produit ?

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *